La cassette d’Anne Sylvestre

Anne Sylvestre ne fut pas que l’inoubliable auteure- interprète des fabulettes mais c’est à elle au lendemain de sa disparition, que je dédie ce petit rien écrit il y a trois ans.

Ce matin d’automne il fait doux, la tempête Ophélia nous a déposé un anticyclone. Il est très tôt, six heures trente, quand je prends l’autoroute. Il fait encore nuit. Les nouvelles déversées par France Inter sont rudes, comme chaque jour. J’entends plus que je n’écoute. Chacun s’accorde là-dessus, le terrorisme, le chômage, la maltraitance humaine et animale, on s’y habitue. J’ai le doigt sur le bouton de la radio, couper le son. Voila une bonne idée.

Je n’ai pas le temps d’appuyer, Rebecca a pris le micro pour nous délivrer sa pastille quotidienne de musique, douce, pop, sucrée ou carrément hard core selon les jours. Anne Sylvestre fête ses soixante ans de chanson. Anne et ses Fabulettes, la cassette achetée chez Harmonia Mundi, la voix flûtée qui accompagnait la chanteuse à l’arrière de la voiture. L’auto radio, qu’il avait presque fallu démonter car la cassette, usée, s’était coincée dedans. Heureusement avait dit le père j’en avais fait une copie. Prévoyant papa qui avait évité le drame. 

Cet enfant là a perdu sa voix flûtée, il est grand, barbu, il trace son chemin. Et cette journée d’automne fut une jolie journée.

Ma préférée de grande fille.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.